PROGRAMME TROMPE LA MORT 2016-2017

A partir de {{ lowestprice.price.display }} {{ lowestprice.price.title }}
{{ lowestprice.price_strike.display }}
{{ lowestprice.price_other.display }} {{ lowestprice.price_other.title }}
{{ selectedVariant.price.display }} {{ selectedVariant.price.title }}
{{ selectedVariant.price_strike.display }}
{{ selectedVariant.price_other.display }} {{ selectedVariant.price_other.title }}
En rupture de stock
Les ventes à l'exportation n'incluent pas la TVA.
Vendu par Opéra National de Paris

Description

« Je suis l'auteur, tu seras le drame ; si tu ne réussis pas, c'est moi qui serai sifflé. »
Trompe-la-Mort (Splendeurs et misères des courtisanes, Honoré de Balzac)

Pour cette création mondiale, Luca Francesconi se saisit d'une figure tutélaire de La Comédie humaine : Vautrin, alias Jacques Collin, alias l'abbé Carlos Herrera, alias... Trompe-la-Mort. Impressionnant personnage masqué, Trompe-la-mort se révèle tout à la fois à travers des énergies latentes, impalpables, et dans des drames aux rebondissements tragiques. Ambivalent personnage à la familiarité royale et à l'empressement maternel, cruel et amoureux, rapace et capable de dompter les fous, ce « Machiavel du bagne » qui finira chef de la police, utilise ses conquêtes pour servir un but éclatant tout en « cachant sa marche ». Épousant les événements afin de les conduire, travestissant ses moyens de parvenir, Trompe-la-Mort poursuit une implacable entreprise de subversion des strates sociales et économiques. Il n'en reste pas moins terriblement dévoué à ceux qu'il élit. Mis en scène par Guy Cassiers pour sa première collaboration avec l'Opéra de Paris, ce tableau d'une société à trois niveaux perméables reprend à sa façon la question posée par Balzac : « Le monde n'est-il pas un théâtre ? Le Troisième-Dessous est la dernière cave pratiquée sous les planches de l'Opéra, pour en receler les machines, les machinistes, la rampe, les apparitions, les diables bleus que vomit l'enfer, etc. »

Informations sur le produit