LE TROUVERE / PROGRAMME / Bastille / Janvier 2023

J01201774
-{{ Math.floor(lowestprice.prices.user.percent) }}%
-{{ Math.floor(selectedVariant.prices.user.percent) }}%
A partir de {{ lowestprice.prices.user.price_tax_display }} {{ lowestprice.prices.user.price_strike_tax_display }} {{ lowestprice.prices.user.label }}
{{ price.price_tax_display }} {{ price.label }}
Prix ​​public {{ lowestprice.prices.suggested.price_tax_display }} {{ lowestprice.prices.suggested.price_strike_tax_display }}
HT
{{ selectedVariant.prices.user.price_tax_display }} {{ selectedVariant.prices.user.price_strike_tax_display }} {{ selectedVariant.prices.user.label }}
{{ price.price_tax_display }} {{ price.label }}
Prix ​​public {{ selectedVariant.prices.suggested.price_tax_display }} {{ selectedVariant.prices.suggested.price_strike_tax_display }}
HT
Article indisponible
Derniers articles disponibles
Vendu par Opéra National de Paris

Description

Dans la foulée de Rigoletto, Verdi n'aspirait qu'à faire du nouveau. Mais il avait beau s'impatienter, le projet d'adapter El Trovador, pièce du dramaturge espagnol Antonio García Gutiérrez, ne suscitait de la part de Salvatore Cammarano, son librettiste, qu'un enthousiasme modéré. D'où peut-être une intrigue rocambolesque, marquée par la malédiction d'une gitane sur fond d'Espagne médiévale et de troubadours. Pourtant, Verdi arrive à transcender cette histoire d'amour et de mort par la vertigineuse beauté du chant et une musique particulièrement inspirée, devenue un pilier du répertoire depuis sa création en 1853. Par la cohérence de sa mise en scène, qu'il situe dans le bruit et la fureur d'une guerre fratricide, Alex Ollé rend tout à coup possible la nuit, les châteaux, les soldats, les bûchers et la haine éternelle.

Informations sur le produit